Synopsis

Ce film illumine méthodiquement un paysage urbain fantomatique la nuit, figé dans le temps ; un reflet transformateur du monde COVID dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui. Le film est une exploration régulière et progressive d'un paysage miniature construit au début des années 1960 par David Lee, un avocat de Dundas, en Ontario. Construit dans un isolement relatif dans son sous-sol et intact depuis 50 ans, les détails sont fascinants - des bâtiments et des rues finement fabriqués, des lumières fonctionnelles, des centaines de personnages peints à la main répartis parmi les paysages luxuriants en papier mâché. Le diorama propose une réflexion sur l'identité et la communauté – une série fracturée de représentations brutes, de tableaux et de récits. Il y a une profonde mélancolie dans ces constructions délicates et statiques, avec des parallèles thématiques faisant écho à l'actualité.

    "Il a fallu une éternité pour s'endormir" réfléchit à l'opportunité de la renaissance potentielle qu'offre un monde post-COVID, que cette renaissance soit le fait d'une politique publique ou d'une autodétermination publique. Tout comme les années 1950 touchaient à leur fin, COVID le sera également. Les époques se terminent, et avec elles viennent le changement.

Catégories

Format de tournage initial

Langues

Renseignements additionnels

Sous-titres disponibles

Crédits

Fourni par

  • Video Out Distribution